Vous êtes ici: Accueil > Techniques > Forgeage - estampage

PDF Imprimer Envoyer

Le Forgeage :

Le forgeage consiste à exercer un effort important sur un lopin de métal chauffé ou non pour le contraindre à prendre la forme désirée. On distingue plusieurs techniques : estampage, matriçage, extrusion, laminage, forgeage libre. Le principal avantage du forgeage sur les autres techniques est d’améliorer les caractéristiques mécaniques du métal mis en œuvre. En effet, sous l’effet de la pression, les particules de métal vont se déformer et les « grains » de matière vont s’orienter suivant certaines directions. Il en résulte un fibrage de la pièce forgée, qui aura donc de meilleures caractéristiques dans ces directions, notamment une meilleure tenue en fatigue (efforts alternés et répétés).

Réalisation d'un brut en forge libre

Réalisation d'un brut en forge libre

Forgeage libre :

C’est la plus ancienne des techniques de forgeage, qui consiste à frapper avec un sur un lopin de métal chauffé posé sur une enclume. La forme de la pièce sera obtenue en ajustant la position de la pièce sous le marteau. Il n’y a pas d’outillage spécifique ce qui permet de réaliser des pièces en petites séries ou à l’unité. Cette méthode est parfois utilisée pour réaliser rapidement des bruts destinés à être usinés, en tirant profit des caractéristiques mécaniques du métal forgé.

Pièces forgées

Pièces forgées

Estampage- Matriçage

Le lopin de matière chauffé est placé sur une matrice, puis soumis à une pression importante pour le contraindre à prendre la forme souhaitée. Selon les cas (matière, forme, qualité souhaitée), l’opération peut se dérouler en 2 ou 3 phases. Contrairement au forgeage libre, la matrice a ici la forme de la pièce désirée. Les coûts d’outillages sont donc plus élevés, ce qui réserve cette technique à des productions en séries importantes.

Pièce dacier en cours de laminage

Pièce d'acier en cours de laminage

Laminage :

Le laminage consiste à réduire progressivement l’épaisseur d’un bloc de métal chauffé en le faisant passer entre deux rouleaux. Suivant les profils à réaliser le métal chauffé va passer dans une série de plusieurs laminoirs (jusqu’à plus de 30) dans lesquels la section va être progressivement réduite, et la vitesse accélérée (jusqu’à plus de 100m/s en sortie). Cette technique est utilisée pour la réalisation de tôles, poutrelles et fils en très grande quantité.

Autres méthodes :

D’autres méthodes existent pour le formage à chaud ou à froid : filage, tréfilage, extrusion. Ces procédés sont réservés à de la production en très grande série.

 

Vous êtes ici: Accueil > Techniques > Forgeage - estampage